École normale d’enseignement technique et professionnel (ENETP) de Bamako, création et développement par Famory Dembele

École normale d’enseignement technique et professionnel (ENETP) de Bamako, création et développement par  Famory Dembele

École normale d’enseignement technique et professionnel (ENETP) de Bamako, création et développement par Famory Dembele

Par Famory Dembele famory@hotmail.com

Résumé

L’École normale d’enseignement technique et professionnel (ENETP), a hérité du cycle professorat de l’École nationale d’ingénieur Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT) de Bamako. Un an après la création de l’École par Ordonnance, elle a démarré ses activités dans des conditions assez difficiles d’insuffisance de ressources humaines, d’infrastructures et d’équipements de tous genres et dans une conjoncture de crise sécuritaire. La direction générale de l’ENETP est logée dans un bâtiment au 445/449, rue 311, ACI2000, baillé par l’État malien. L’équipe de direction a fourni beaucoup d’efforts pour amener l’école au stade de développement actuel.

L’objectif de la communication est d’éclairer les participants sur la création, l’état des lieux de l’ENETP au bout de trois années académiques et sur ses perspectives.

Mots clés

Formateurs, technique, professionnel, expérimentation, suivi, auto-évaluation

Contexte

En 1982, l’enseignement technique et professionnel a décidé de former des cadres maliens pour pallier le départ des enseignants de la coopération internationale composés essentiellement de Français et de Russes, assurant en son temps, les enseignements techniques dans deux établissements publics, l’École centrale pour l’industrie, le commerce et l’administration (ECICA) et le Centre de formation professionnel (CFP).

Plus tard, on a vu une augmentation du nombre des établissements d’ensei- gnement technique etprofessionnel, publics etprivés sans formation des formateurs d’enseignements techniques. Compte tenu de cette situation, deux arrêtés, le n° 1406/ MEN-DNESRS du 06 mars 1986 et le n° 05-2546/MEN-SG du 21 octobre 2005, ont successivement été pris pour l’organisation de la formation des professeurs de l’enseignement technique et professionnel à l’ENI dans les filières ci-dessous :

  • génie civil et Mines ;
  • industrie ;
  • techniques administratives et communication ;
  • techniques comptables et de

Le nombre des établissements d’enseignement technique et professionnel est passé à 270 en 2011 et les effectifs finissant la formation d’enseignants à l’ENI-ABT dépassaient à peine la dizaine par an, nombre largement insuffisant pour couvrir les besoins. Les enseignements techniques sont alors assurés à 80 % par des diplômés de niveau brevet de technicien, 2e partie, des mêmes établissements. Les meilleurs d’entre eux sont ceux qui ont bénéficié d’une formation professionnelle de six à neuf mois dans des pays amis.

C’est pour répondre à la demande croissante des besoins d’enseignants de l’enseignement technique et professionnel que les autorités maliennes se sont engagées à créer, par l’Ordonnance n° 10-32/P-RM du 4 août 2010, ratifiée par la loi n° 2011-042 du 15 juillet 2011, une école dénommée « École normale d’enseignement technique et professionnel » en lieu et place du cycle de formation des professeurs de l’enseignement technique et professionnel de l’ENI-ABT.

Les missions assignées par la loi sont :

  • La formation initiale des professeurs d’enseignement technique et professionnel.
  • La formation et le perfectionnement des personnels d’encadrement de l’enseignement technique et
  • La formation postuniversitaire en sciences de l’éducation.
  • L’élaboration et la production des supports pédagogiques et
  • La formation professionnelle continue de formateurs d’organismes de formation publics et privés.
  • La promotion et le développement de la recherche pédagogique et technologique.
  • La réalisation de prestations de conseils, d’expertise, de production pédagogique et d’application industrielle au profit des partenaires extérieurs, publics ou privés.
  • L’organe délibérant de l’ENETP est son Conseil d’administration présidé par le ministre en charge de l’Enseignement supérieur.
  • L’organe de gestion est le directeur général assisté par les autres membres de la
  • Les organes consultatifs sont le Conseil pédagogique et scientifique et le Conseil des professeurs

Formation

L’École a démarré ses activités de formation en basculant au système licence- master-doctorat, (LMD), adopté par les pays de la sous-région.

La formation comporte des cours théoriques, des travaux dirigés et des travaux pratiques d’une part, une série de stages de vacances dans les domaines concernés par chaque filière, (administratif, industriel ou génie civil), un stage pratique d’enseignement en dernière année (semestres 3 et 4 du master) et la rédaction d’un dossier pédagogique et technique.

L’animation d’une leçon modèle et la soutenance avec succès du dossier devant un jury sanctionnent la fin des études du futur enseignant.

Suite à l’organisation en septembre 2012, d’un atelier d’élaboration des curricula etdes grilles en collaboration avec la direction nationale de l’enseignement technique et professionnel, les écoles professionnelles et de nombreux enseignants du supérieur, nous avons donné un complément de crédits aux anciens étudiants de 2e et 3e année.

Après une année de mise en œuvre du système, nous avons tenu un atelier d’élaboration des syllabus afin de consolider le LMD à l’ENETP. À ce jour, tous les syllabus ne pas disponibles.

Pour les cours magistraux etles travaux pratiques, l’ENETP dispose actuellement :

  • De treize salles de classe où se déroulent 60 % des cours, parmi lesquelles cinq viennent d’être équipées de tableaux blancs interactifs (TBI) pour l’exploitation de ressources pédagogiques en ligne, une innovation pédagogique en cours dans le monde, le e-learning ;
  • d’une salle informatique, nécessité pédagogique oblige ;
  • d’un laboratoire d’électronique et d’électrotechnique.

Les TP se font d’abord par simulation avec les logiciels disponibles (Electronic Workbench, PROTEUS, Matlab) puis, dans des laboratoires en partage avec d’autres structures d’enseignement supérieur ou secondaire. Dans ce dernier cas les étudiants entrent en contact avec les appareils de leur futur milieu professionnel.

Ressources  humaines

Personnel administratif et technique

Le personnel administratif et technique de l’École normale d’enseignement technique et professionnel de Bamako est très réduit eu égard à sa taille et à la non- disponibilité d’enseignants qualifiés à Bamako. Le tableau I résume ses effectifs

Personnel d’encadrement

Le personnel d’encadrement est composé essentiellement d’enseignants vacataires et de professionnels appuyés par des maliens de l’extérieur qui viennent en mission d’enseignement. Toutefois, à la suite du recrutement d’enseignants permanents par la tutelle, nous attendons au moins une dizaine d’enseignants comprenant des docteurs et des détenteurs de master à former au doctorat. Le tableau II résume les effectifs respectifs.

Effectifs d’étudiants

L’ENETP est appelée à former des enseignants pour l’enseignement technique couvrant de nombreux domaines de l’activité économique notamment dans tous les domaines de l’agropastorale, de l’artisanat, de la santé, etc.

Au regard des conditions difficiles que traverse l’ENETP dans cette phase de développement, les effectifs des filières existantes sont vus à la hausse pour atteindre 25 à 35 étudiants par classe en même temps que des filières porteuses sont créées si l’encadrement peut être assuré. C’est ainsi que suite à l’engouement des étudiants pour l’électronique et à la disponibilité d’enseignants dans ce domaine, la filière a été créée à la rentrée 2013 et l’énergétique en cette rentrée 2014. Ainsi, les effectifs sont en croissance depuis la mise en place de l’équipe de direction. Le tableau III et le graphe I résument cette évolution.

Perspectives

Actuellement la direction générale de l’ENETP est logée dans un bâtiment au 445/449, rue 311, ACI2000, baillé par l’État malien.

L’École est en construction, sur financement de la République populaire de Chine, à la nouvelle cité universitaire de Kabala à environ 20 kilomètres de Bamako. La fin des travaux est prévue pour 2016.

C’est après la mise à disposition des infrastructures administratives et pédagogiques de Kabala que l’ENETP disposera pour ses activités, de véritables locaux pédagogiques (laboratoires de travaux pratiques et de recherche, de salles spécialisées – salles multimédia, salles techniques de réseau informatique –, etc.).

L’ENETP, dès lors, poursuivra son engagement dans la réalisation des nombreuses missions qui lui sont confiées :

  • la création de nouvelles filières en concomitance avec l’élaboration de nouveaux programmes de formation ;
  • la formation initiale et continue de nombres importants de formateurs de l’enseignement technique et professionnel et par an ;
  • la recherche en innovation pédagogique ;
  • de recherche scientifique ;
  • la formation des formateurs de l’ENETP dans des écoles doctorales du Mali et en collaboration avec d’autres établissements de notre réseau.

Une équipe d’assurance qualité sera chargée du suivi-évaluation de nos activités de gouvernance, formation et de recherche.

Nos attentes

Nous attendons, dans le cadre du réseau, une collaboration avec tous les membres du réseau, une assistance en cette phase de développement de notre école notamment dans :

  • le domaine des programmes des formations etdes innovations pédagogiques ;
  • la validation des curricula et des syllabus lors de l’atelier international que nous souhaitons organiser courant 2015 ;
  • les échanges d’enseignants et d’étudiants ;
  • l’élaboration de manuels de procédure administrative et comptable ;
  • l’appui conseil ;
  • et dans tout autre domaine pouvant améliorer la qualité des formations dispensées et en adéquation avec les besoins d’emploi.

Remerciements

Mesdames et messieurs, tout en vous remerciant de votre aimable attention, je dois dire que je suis très heureux d’être parmi vous dans ce réseau qui, j’en suis sûr nous aidera, mes collègues de l’ENETP et moi, à relever le défit de la mise en route d’une structure de formation de formateurs pour l’enseignement technique et professionnel.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACTER RAIFFET

Au plaisir de vous lire

En cours d’envoi
X
- Entrez votre position -
- or -

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?